Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK
rappresentanza_onu

Commissione sul Peacebuilding - Configurazione Repubblica Centroafricana

Data:

02/11/2016


Commissione sul Peacebuilding - Configurazione Repubblica Centroafricana

Discorso pronunciato dal Vice Rappresentante Permanente dell'Italia presso le Nazioni Unite, Ambasciatore Inigo Lambertini, alla Riunione della Commissione sul Peacebuilding sulla Configurazione della Repubblica Centroafricana ---

 

Merci Monsieur le Président,

Tout d’abord, permettez-moi d'exprimer les plus sincères remerciements pour la convocation de la réunion d'aujourd'hui à ce moment qui est vraiment pertinent. Il contribue à sensibiliser tout à fait sur la gravité de la situation de la sécurité en République Centrafricaine. Nous restons également préoccupés par la crise humanitaire aiguë. Dans ce contexte, nous encourageons les efforts du gouvernement de la RCA pour conduire le pays vers la stabilité, la reprise et le développement. Le Plan national qui sera présenté officiellement à Bruxelles constitue certainement la base d'évaluation et action pour les cinq ans à venir.

Comme la récente visite dans le Pays du Vice-Ministre italien des Affaires Etrangères, Mario Giro, l’a démontré il y a deux semaines, nous continuons à nous engager activement sur cette crise pour renforcer la résilience et l'action du gouvernement dans les domaines de la réconciliation nationale, la reconstruction et la paix durable. Nous avons inauguré notre bureau de la coopération dans la capitale centrafricaine.


Nous avons fait nos propres efforts pour fournir une aide humanitaire en 2016 par la voie bilatérale ainsi que multilatérale, en destinant nos contributions à l'amélioration des conditions de vie des populations rurales vulnérables et au renforcement des services de protection et d'éducation des enfants, la santé et le secteur agricole, avec un accent particulier sur les activités de cohésion sociale. Il n’est pas suffisant. Nous sommes prêts à renouveler notre engagement à Bruxelles aussi.

Nous savons tous cependant qu'il ne peut être qu'une solution humanitaire à la situation en République centrafricaine. Malgré les progrès réalisés au cours des trois dernières années, avec le soutien de la communauté internationale,

les défis politiques et de sécurité en RCA restent importantes, comme les récents incidents à Bangui e . Comme nous l’avons écouté clairement aujourd’hui, c’est donc le moment d'agir concrètement afin d'éviter la reprise du conflit. Le gouvernement centrafricain et la communauté internationale doivent travailler main dans la main pour fournir les dividendes de la paix à la population, à partir notamment du programme de désarmement, démobilisation et réintégration. Le Pays a une occasion historique de briser le cercle vicieux de la fragilité intercommunale et de contribuer à la stabilisation de la région dans les prochaines années. L’Italie, en tant que Pays ami de la RCA, fera toute sa part a cet égard.

Merci, Monsieur le Président.


929